Shame on you Mr Trump!

Jeudi 06 Avril 2017

[1]"Les femmes ne meurent pas de maladies que nous ne pouvons pas traiter. Elles meurent parce que la société n'a toujours pas décidé que leurs vies méritaient d'être sauvées".  La décision de Mr Trump, président des Etats Unis d’Amérique, de supprimer l’aide allouée au FNUAP[2] ( dont les Etats Unis sont co-fondateurs en 1967 et  les 4eme plus gros financeurs ), à hauteur d’environ 76 millions de dollars) dans le cadre de l’application du Global Gag Rule[3] souligne la pertinence de ces propos et délimite sans fioritures les contours de la société que prône Mr Trump : une société d’inégalités, machiste, sexiste où l’obscurantisme, en particulier religieux, gouverne en maitre, battant en brèche toute initiative d’émancipation, de vivre ensemble, de choix dans sa vie affective, sexuelle et dans le choix de sa famille.

Car aujourd’hui refuser de financer le FNUAP pour les Etats Unis, c’est :

  • Refuser d’appuyer une action internationale menée en faveur de la santé sexuelle et reproductive dans plus de 150 pays.
  • Condamner à mort 2 340 femmes lors d’une grossesse ou d’un accouchement.
  • Empêcher ou différer 1 251 opérations chirurgicales de la fistule
  • Condamner 947 000 femmes à la fatalité d’une grossesse non prévue ou non désirée et 3 millions de couples à ne pas pouvoir faire de choix des enfants qu’ils veulent avoir.
  • Condamner 295 000 femmes à recourir à un avortement dangereux et non sécurisé.

Des voix, des initiatives s’élèvent, se sont déjà élevées pour pallier à ce déficit de financements que vont subir de plein fouet les services de planification familiale, de santé sexuelle et reproductive, les services d’informations, les personnels menant des actions d’éducation à la sexualité pour permettre des choix autonomes aux jeunes, aux femmes, aux couples…

L’initiative « She decides » lancée en début d’année par plusieurs gouvernements européens  (https://www.shedecides.com/) veut pallier à ce déficit de solidarité mais les engagements sont encore faibles ou de principe, l’annonce de la suppression de l’aide des Etats Unis à FNUAP oblige aujourd’hui à un engagement à la hauteur des besoins et des enjeux.

Trop de vies surtout au Sud en dépendent !

Contacts presse :

Véronique SEHIER : # 06 86 65 25 19 – veronique.sehier@planning-familial.org

Christine MAUGET : # 06 71 39 44 87 – christine.mauget@free.fr


[1] Déclaration du président du comité consultatif de la recherche en santé à l'OMS.

[2] FNUAP , http://www.unfpa.org/fr

[3] Règle du  « bâillon mondial » ou encore dite « Politique de Mexico », datant de 1984 et mise en place par Reagan. Trump a renouvelé l’interdiction en janvier 2017 (alors qu’elle avait annulé sous les mandatures démocrates de Clinton et Obama) de financement américains aux organisations proposant une information ou un service ou éventuellement font mention de l’avortement. En bref toutes les organisations, structures ou associations qui agissent dans le champ de la planification familiale ou de la santé sexuelle pu reproductive !